Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Olivier ANDRAU - le blog

Olivier ANDRAU - le blog

Blog politique. Expression d'un élu de Gauche de La Seyne-sur-mer, Var, République Française.

Lettre ouverte à M6 et à son PDG.

Lettre ouverte à M6 et à son PDG.

Halte à la stigmatisation des pauvres.

Monsieur de Tavernost, j’ai découvert le projet de la chaine dont vous êtes PDG, M6, de diffuser dès la prochaine rentrée une émission intitulée « Rue des allocs ». Il s’agirait selon différents articles de presse, d’un « docu-réalité » sur les habitants d’un quartier populaire d’Amiens, sévèrement frappé par le chômage et les inégalités. Bref, écrivons les choses, il s’agirait d’une émission qui suit le quotidien des pauvres dans une commune frappée par la désindustrialisation.

Le contexte social actuel de la France est très dur : inégalités, chômage, pauvreté, attentats, montée des extrémismes en tous genres, libération des paroles excluantes… La liste est longue.

Je suis élu d’une commune moyenne du Var, qui compte parmi les plus défavorisées de ce département. Mais c’est avant tout en tant que citoyen de cette ville que je vous écris. Ici, comme ailleurs, de nombreux administrés bénéficient d’aides sociales, « d’allocs » comme dans le titre de votre émission. J’en ai moi-même bénéficié alors que j’entrai dans la vie active, comme une majorité de Français des classes moyennes et populaires. C’est l’héritage que nos aïeux du Conseil National de la Résistance nous ont légué depuis 1945. Ils avaient compris au sortir d’une guerre mondiale meurtrière que seule la sécurité de tous, la sécurité sociale notamment pouvait empêcher la survenue des folies totalitaires, de la guerre et des massacres.

Je suis indigné par la nature et le titre de votre émission. Indigné qu’on puisse chercher à faire de l’audience avec la misère des gens. Bien qu’M6 n’en soit pas à son coup d’essai en matière de sensationnalisme de téléréalité, ici vous franchissez un cap en ciblant explicitement les pauvres. Quelle sera la prochaine cible ? Les vieux ? Les handicapés ? Les réfugiés ? Qui d’autre ? La majorité des Français vit des difficultés car les inégalités se sont creusées depuis quarante ans et ont atteint des sommets inacceptables dans la souffrance sociale qui frappe toujours les mêmes, les pauvres.

Votre émission « Rue des allocs » ne va pas dans le bon sens pour les habitants du quartier concerné, ni pour ceux qui souffrent des inégalités partout en France. Elle risque de stigmatiser un peu plus, d’accentuer un peu plus la haine du plus pauvre que soi, la haine du « cas soc’ », la haine de l’autre.

Je vous suggère de proposer plutôt des émissions sur les causes de ces maux : la fraude fiscale massive de certaines entreprises multinationales et de certaines des grandes fortunes françaises qui s’organisent pour échapper à la solidarité nécessaire qui a été voulue par nos prédécesseurs. Peut être pouvez vous favoriser des émissions sur les nombreuses initiatives citoyennes, associatives, bénévoles qui quotidiennement contribuent à faire société en France ?

Je vous demande enfin de renoncer à diffuser « Rue des allocs » afin que votre chaine et notre pays ne sombrent pas un peu plus dans l’affaiblissement des valeurs républicaines et dans les haines qui pré-existent déjà en France. Il est temps d’inverser cela et de retrouver la dignité qui fait de la France un pays au modèle social unique, fondé sur la solidarité, regardé dans le monde. Cela commence par être dignes nous mêmes.

Pétition en ligne https://www.change.org/p/la-rue-des-allocs-non-merci-halte-%C3%A0-la-stigmatisation-des-pauvres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dragon29100 17/08/2016 20:37

Il est bon même si cela heurte de montrer où nous ont conduits les différents gouvernements et les spéculateurs boursiers et industriels , qui ont tués des régions entière , en particulier dans le nord avec une décentralisation massive du textile et d'autres industries qui furent la fierté de notre pays ,